L’installation d’un poêle à bois ne doit pas être prise à la légère. Plusieurs conditions doivent être remplies pour s’assurer que l’appareil puisse fonctionner correctement. Mais aussi pour que son installation respecte parfaitement les normes de sécurité imposées. Et ce, à l’exemple des (DTU documents techniques unifiés) 24.1 et 24.2 qui régissent cette étape d’installation.

Au sommaire

Quels sont les paramètres importants ?

Le type de pose peut varier selon la nature du modèle de poêle à installer. Mais aussi de la configuration de la pièce destinée à le recevoir. Dans la plupart des cas, il peut s’agit soit d’un salon, soit d’un séjour. Quoi qu’il en soit, il est toujours important de prévoir un espace suffisamment grand pour installer le dispositif sans difficulté. Il y a aussi d’autres paramètres importants à prendre en compte. Comme le choix de l’emplacement et du support, et le respect des distances de sécurité. Mais aussi les diamètres des conduits d’évacuation de fumée. Il faut savoir que des règles régissent le choix de l’emplacement et l’installation des conduits de fumée. On doit aussi se renseigner sur les règles d’urbanisme de la commune. Et mettre les services municipaux au courant du projet avant d’installer un poele à bois. Ce sont tous des préalables nécessaires si on veut que l’installation du poêle se fasse dans les normes.

Où et sur quoi installer le dispositif ?

Le choix de l’emplacement et la vérification du support constituent une étape importante dans l’installation d’un poêle à bois. D’abord, on doit évaluer la capacité du plancher à recevoir et supporter le poids du dispositif. À cela s’ajoute également le poids des conduits reliés à l’appareil. En effet, le poêle est un équipement assez lourd. Par conséquent, on doit s’assurer que le sol est parfaitement solide et à même de le supporter. Le plancher qui borde le dispositif ne doit pas non plus être ininflammable. Dans une certaine mesure, il est préférable d’installer une plaque en acier ou en fonte sous l’appareil. Et ce, avec un débordement d’environ 21 cm tout au moins autour du poêle. Il ne faut pas non plus installer des meubles à moins d’un mettre de l’appareil. Son espacement au mur doit aussi respecter une certaine distance. La distance de sécurité indiquée est de 3 fois le diamètre du tube de raccordement.

Qu’en est-il des différents conduits ?

La question des distances et des diamètres est aussi un point important. Des mesures devront être respectées soigneusement pour garantir un déroulement optimal de la combustion. Pour cela, il est utile de savoir distinguer les différents conduits. En général, on distingue 3 conduits essentiels pour le fonctionnement du poêle à bois. D’abord, on a le conduit de raccordement, qui est relié à la buse du dispositif de chauffage. Ensuite, il y a le conduit de fumée, qui est relié au conduit de raccordement. Celui-ci est localisé au niveau des combles. Enfin, il y a le conduit de sortie, qui est relié à celui de fumée. En tant qu’évacuateur de fumée, il se trouve sur le tôt, à l’extérieur.